Vers le contenu

Sessions précédentes

39ème session, résultats

Résultats de la 39ème session du Comité du Codex sur la nutrition et les aliments diététiques ou de régime

La 39ème session du Comité du Codex sur la nutrition et les aliments diététiques ou de régime (CCNFSDU) s’est tenue du 4 au 8 décembre 2017 à Berlin en Allemagne sous la présidence de Mmes Dr Pia Noble et Marie-Luise Trebes (les deux provenant du Ministère fédéral allemand de l’Alimentation et de l’Agriculture).

Plus de 350 délégués et observateurs de 66 pays membres, d’une organisation membre (Union européenne) et de 39 organisations internationales ont participé à cette manifestation. L’Union européenne était représentée avec 18 États membres. La session a été ouverte par les mots de bienvenu prononcés par Dr Maria Flachsbarth (secrétaire d’État au Ministère fédéral de l’Alimentation et de l’Agriculture, Allemagne) et par Madame Mariam Eid (vice-présidente de la Commission du Codex Alimentarius).

La Norme Codex pour les préparations de suite destinées aux nourrissons du deuxième âge ainsi que pour l’alimentation sur la base de protéine de lait ou de protéine végétale destinée aux enfants en bas âge était un des sujets prioritaires des travaux. Les délibérations ont porté sur les exigences en matière de composition, sur les aspects d’étiquetage ainsi que sur d’autres caractéristiques de ces types d’alimentation. Il a été décidé de transmettre cette norme à la session plénière de la Commission du Codex Alimentarius pour adoption provisoire des exigences en matière de composition. Jusqu’à la prochaine réunion, les discussions seront poursuivies par le groupe de travail électronique présidé par la Nouvelle-Zélande, la France et l’Indonésie. Il a également été décidé de convoquer pour la première fois une Réunion mixte d’experts en Nutrition FAO/OMS (JENMU) pour examiner la question des facteurs de conversion azote-protéine appropriés à utiliser pour les protéines de lait et de soja dans les préparations pour nourrissons.

Des discussions approfondies ont ensuite été menées sur la directive pour les aliments thérapeutiques prêts à l’emploi (Ready-to-use Therapeutic Foods) destinés aux enfants de moins de six ans souffrant de malnutrition. Les travaux portant sur la définition et les exigences en matière de composition de ces aliments diététiques destinés à des fins médicales spéciales seront poursuivis par un groupe de travail électronique présidé par l’Afrique du Sud, le Sénégal et l’Ouganda. En outre, la 40ème session du CCNFSDU sera précédée par la réunion d’un groupe de travail physique qui se penchera sur ce sujet.

Les délibérations ont ensuite porté sur la définition du terme de la "biofortification". Les travaux seront poursuivis par un groupe de travail électronique présidé par le Zimbabwe et l’Afrique du Sud. Étant donné que dû au préfixe "bio", l’utilisation du terme « biofortification » se heurte à des difficultés au sein de l’Union européenne ainsi que dans d’autres régions, ce groupe de travail débattra également d’éventuels termes alternatifs. De plus, une demande sera adressée au Comité du Codex sur l’étiquetage des denrées alimentaires (CCFL) visant à clarifier l’utilisation éventuelle de cette définition.

Par la suite, le Comité a discuté d’une valeur de référence d’étiquetage pour les acides gras oméga-3 à longue chaîne destinée aux adultes ainsi que de la question de l’opportunité d’un débat sur des valeurs de référence d’étiquetage pour les nourrissons du deuxième âge et les enfants en bas âge. A cet effet, il est dans un premier temps prévu qu’un groupe de travail électronique présidé par l’Irlande, le Mexique et les États-Unis d’Amérique clarifie le bénéfice spécifique de telles valeurs de référence et pour quels types d’aliments elles pourraient être utilisées.

Les travaux portant sur une valeur de référence pour les acides gras à longue chaîne EPA (acide eicosapentaénoïque) et DHA (acide docosahexaénoïque) seront dans un premier temps poursuivis au sein d’un groupe de travail électronique présidé par le Chili et la Fédération de Russie afin que celui-ci traite les questions de principe relatives à la dérivation de valeurs de référence.

Finalement, le Comité a délibéré d’un cadre visant à évaluer la nécessité technologique des additifs, des exigences qu’un produit alimentaire doit remplir pour pouvoir porter l’allégation nutritionnelle "exempt d’acides gras trans" ainsi que de la question de savoir s’il convient d’entamer des discussions sur des lignes directrices en matière d’aliments probiotiques et de profils nutritionnels à des fins d’étiquetage alimentaire.

La 40ème session du CCNFSDU aura lieu du 26 au 30 novembre 2018 à Berlin en Allemagne.